Pauvreté et nourriture

C.H.

Abhijit Banerjee et Esther Duflo sont les auteurs de ce passionant article sur la pauvreté et les problèmes de nutrition (via Marginal Revolution). Les auteurs discutent de l’existence de trappes à pauvreté liées à un manque de nourriture et soulignent que le problème n’est pas tant le manque de nourriture que la propension des populations pauvres à ne pas consommer – lorsqu’elles en ont l’opportunité – les aliments les plus nutritifs et les meilleurs pour la santé. Les principales explications sont que les résultats d’une meilleure nutrition ne sont pas immédiatement visibles et que certaines normes sociales conduisent à allouer les augmentations de revenu à des dépenses « cérémoniales » ou à des « loisirs ». 

Advertisements

3 Commentaires

Classé dans Trouvé ailleurs

3 réponses à “Pauvreté et nourriture

  1. elvin

    Quelles que soient les conclusions, ça fait plaisir de voir des économistes se donner la peine d’aller voir sur place quel est le problème avant de proposer des explications ou (pire) des solutions.

    Et la citation de Sen : « No substantial famine has ever occurred in any independent and democratic country with a relatively free press. » me rappelle l’opinion de Sallustio Bandini, émise en 1737, rapportée par Jean-Baptiste Say dans le Discours préliminaire de son Traité et toujours d’actualité « … qu’il n’y avait jamais eu de disette que dans les pays où le gouvernement s’était mêlé d’approvisionner les peuples. »

  2. Kart

    @ Elvin : corrélation n’est pas causalité.

    N’est-il pas plus plausible que (en retournant Bandini) « le gouvernement ne s’est jamais mêlé d’approvisionner les peuples que dans les pays où il y a eu des disettes »?

  3. elvin

    @Kart

    Peut-être bien. Mais alors pourquoi ne pas retourner aussi la phrase de Sen ?

    Sérieusement, Bandini, alors archidiacre de Sienne, avait étudié les causes de la pauvreté dans la Maremme et avait conclu que la cause ultime en était bien les interventions du gouvernement (de l’époque) et notamment les entraves au commerce, et que la causalité était bien dans ce sens là et pas l’inverse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s