Une preuve du pluralisme du mainstream ?

C.H.

L’American Economic Review a publié ce mois-ci la liste des 20 articles les plus importants publiés dans ses pages. Un point notable est que l’article le plus récent est celui de Robert Shiller qui, l’air de rien, date de 30 ans. Pourquoi des articles plus récents n’ont-ils pas été retenu ? The Economist propose une explication :

« The most recent entry to the top 20 is Robert Shiller’s 1981 paper documenting the excessive volatility of stock prices. Nothing else in the past 30 years made the cut—even though submissions to the AER have swelled in that time and its acceptance rate has plunged. Douglas Bernheim, one of the six pop-pickers, says that each of them would probably have included “at least a couple of more recent papers” on their list. “But as we move from older to younger papers, assessments vary more from person to person.”

Why is this? Mr Bernheim points out that younger papers are less time-tested. Economists can only forecast their worth, and these forecasts are rarely convincing enough to supplant one of the proven classics on the list. According to this view, some recent papers will eventually earn broad admiration. It is simply a question of time.

But perhaps it is also a question of the times. Economics has fragmented in the past 15-20 years, both in subject and technique. No aspect of human behaviour is off-limits and a miscellany of methods are in vogue, adding laboratory experiments, randomised trials and computer simulations to the traditionalist’s blackboard and chalk. Many of the brightest stars in economics parade their scepticism, insisting on how little economists really know (or indeed how little real economics they know). The discipline is more exciting, ingenious and intrepid as a result. But it is also unruly and untidy. Some economists are still patiently adding to a cairn of knowledge. Many are throwing rocks ».

Effectivement, l’économie mainstream est de plus en plus pluraliste, et ce n’est pas une mauvaise chose.

1 commentaire

Classé dans Trouvé ailleurs

Une réponse à “Une preuve du pluralisme du mainstream ?

  1. silvertongue

    Un commentaire un peu plus pessimiste : la course à la publication oblige de plus en plus à publier des résultats qui ne sont pas (à tout le moins, pas forcément) mûrs. Du coup, la rupture opérée par un article est, selon les cas, soit très faible, soit moins tranchée qu’elle n’aurait pu l’être avec un temps de maturation plus long. Même un très grand papier rompt moins nettement avec le papier précédent du même auteur : il faut (!) publier régulièrement. L’impact réellement scientifique disparaît derrière cette exigence – qu’elle était pourtant censée défendre. Au-delà donc de l’éclatement de la discipline économique en un essaim de sous-discipline qui recueillent chacune un assentiment, par définition, moins large et le fait qu’un classique ne devient classique qu’avec le temps (les deux explications données par The economist), je crois qu’il faut aussi prendre en compte cette nouvelle pression.

    Spontanément, on se dit que cette pression, dont on parle de plus en plus depuis au moins une dizaine d’années dans les Universités française n’explique pas un « trou » de 30 ans (puisque le papier de Schiller date de 1981). Mais il n’est pas si évident que les dates ne correspondent pas. En effet, la France a pris la mauvaise habitude de répliquer systématiquement (c’est dans le côté systématique que se trouve l’aspect mauvais de l’habitude en question) dans le champ scientifique les pratiques anglo-saxonnes. Et il me semble que de ce point de vue aussi (classement des universités par rapport au nombre de publications et de citations – visant à mesurer « l’impact » scientifique) les anglo-saxons ont été des précurseurs.

    Si je ne suis pas totalement à côté de la plaque, alors on a (au moins en partie) oublié le sens de la mesure pour se focaliser sur la mesure elle-même – au détriment de la démarche scientifique. Il faut reconnaître que ce serait un diagnostic extrêmement ennuyeux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s