Quand les économistes influencent les coachs de foot US

C.H.

Je me suis fait plusieurs fois l’écho ici de recherches menées par des économistes montrant que les choix stratégiques des entraineurs de foot américain sont souvent sous-optimaux (voir ici et ). En clair, des études ont montré que les coachs sont trop conservateurs dans leur plan de match et dans leurs décisions à des moments clés : d’une part, ils ne tentent pas assez les 4ème tentatives dans le camp adverse et, d’autre part, ils privilégient trop la course au détriment de la passe qui est pourtant un moyen plus efficace pour gagner du terrain. Steven Levitt (qui est à l’origine de l’une de ces études) a remarqué une évolution sur ces deux plans durant la saison actuelle. Il relève que les Atlanta Falcons, l’une des meilleures équipes de la saison, a tenté près de 75% de ses 4ème tentative en terrain adverse et que par ailleurs le pourcentage de jeux offensifs utilisant la passe est passé de 54,7% l’année dernière à 55,4% cette année.

Je n’ai compilé aucune statistiques mais en tant que suiveur attentif du championnat de NFL qui consulte toutes les semaines les stats des matchs sur NFL.com, il me semble clairement que le jeu de passe prend de plus en plus d’importance dans le jeu offensif. Un exemple parlant sont les yards accumulés à la passe sur la saison par les quarterbacks. Cette saison, pas moins de 5 quarterbacks ont dépassé la barre des 4000 yards à la passe et ils étaient 10 l’an passé. En 1998, ils étaient 2 et seulement 1 en 1990. Il faudrait évidemment faire un traitement statistique plus élaboré mais mon impression est que la tendance depuis 20 ans est à un recours croissant au jeu de passe au détriment du jeu de course.

Ce point est assez intéressant quand l’on sait comment les entraineurs conçoivent leurs jeux offensifs et défensifs. Pour l’essentiel, la défense joue toujours en réaction par rapport à ce que propose l’attaque. Autrement dit, les alignements défensifs (nombre de linebackers, nombres d’arrières défensifs) et les schémas tactiques (blitz, couverture individuelle/zone, etc.)  sont déterminés en fonction de ce que l’on pense que l’attaque va faire étant donnée la situation. Les coachs offensifs en NFL ne cessent d’innover en mettant en place de nouveaux jeux, de nouvelles formations, etc. pour surprendre les défenses. Depuis une dizaine d’années, on constate que la grande mode en NFL sont les jeux à 5 receveurs sans coureurs et, de manière plus générale, des schémas offensifs dérivés de ce que l’on appelle la « west coast offense« . Même mon équipe favorite, les Pittsburgh Steelers (toujours en cours cette saison), dont la tradition a toujours été de s’appuyer sur un jeu de course puissant et dominateur, s’est mise à jouer comme ça depuis 4-5 ans. Peu à peu, les coachs défensifs vont s’adapter à cette tendance et mettre au point des dispositifs pour contrer ces schémas offensifs. Mon intuition est que l’évolution conjointe des schémas offensifs et schémas défensifs est de type « hide and seek » : en clair, il s’agit pour l’attaque de trouver sans cesse de nouveaux dispositifs et pour la défense, avec un temps de retard, de trouver la parade. En clair, il y a peut-être une dynamique cyclique. Ainsi, il n’est pas exclu que dans les années à venir, le jeu de course revienne en force face à des défenses jouant systématiquement avec 5 voire parfois 6 arrières défensifs (que l’on met plutôt pour jouer contre la passe). Il serait intéressant de traiter les données statistiques sur les 60 dernières années pour voir si l’on ne peut pas trouver des traces de tels mouvements cycliques.

2 Commentaires

Classé dans Non classé

2 réponses à “Quand les économistes influencent les coachs de foot US

  1. charlie

    J’ai lu il n’y a pas si longtemps un article qui évoquait les cycles dans les styles de défense: à certaines périodes c’était plutôt 4-3, puis certaines équipes ont commencé à jouer en 3-4 et à réussir. Elles ont été copiées, puis les attaques ont évolué et on est revenu au 4-3. Des jeux évolutionnaires quoi… (je crois bien que l’article était un du Tuesday morning quarterback, sur espn.com)

    • C.H.

      Merci pour la ref, je vais essayer de retrouver ça !

      Edit : trouvé !

      « More important, I am suspicious because football tactics run in cycles of fads. The spread, the spread option, the no-huddle, the run ‘n’ shoot — all seemed unstoppable for a while. The Tampa 2 seemed unstoppable. Right now, the zone-read option seems unstoppable. Such things run in fad cycles« 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s