A la recherche de la perle perdue

La Miss des villes est actuellement en train de lire « L’espoir économique » de M. Debonneuil, statisticienne réputée et membre du CAE et a relevé entre autres, cette perle :

« Aux Etats-Unis, 4% des personnes âgées de 25 à 54 ans déclarent vouloir travailler mais ne sont pas comptabilisées dans la population active (en particulier, 1% sont en prison, un taux 8 fois plus élevé qu’en 1970). En les incluant, le taux de chômage de cette classe d’âge passe de 5% à 9%. » (Debonneuil, 2007, p. 27)

Vu comme ça, la Miss des villes pense que si elle avait trouvé cela dans une copie d’étudiant de 1ère année, cette addition de pourcentage d’alcool de bière avec des pourcentages d’alcool de vin rosé aurait constitué une perle…

Advertisements

6 Commentaires

Classé dans Citation

6 réponses à “A la recherche de la perle perdue

  1. henriparisien

    Ben, je ne sais pas…

    On a une population de 100 avec un taux de chômage à 5 %, cela nous fait 5 chômeurs.

    On ajoute 4 personnes à la population active et 4 chômeurs, cela nous fait 109 versus 9 et un taux de chômage à 8,65 % que l’on peut arrondir à 9%. Non ?

  2. la miss des villes

    Non, cela fait 104 : 100 personnes dans la population active + 4 nouvelles (chômeurs)
    le ratio est alors de 9/104, soit effectivement 8,6%, ce qui n’est pas égal à 9% mais est un arrondi qui peut servir à exagérer des statistiques au service du propos.
    En outre, en faisant cela, on additionne encore des trucs différents, même si là on est plus sur une distinction vin blanc/vin rosé extrêmement piégeuse.
    Je m’explique (avec l’appui de CH).
    Soit une population de 100 personnes de 25 à 54 ans.
    Parmi cette population totale, 4 personnes sont inactives mais veulent un travail.
    Toujours parmi cette population totale des 25 à 54 ans, on suppose que 80 personnes sont considérées comme actives, soit un taux d’activité de 80%. Sur ces 80 personnes, 5% sont au chômage, soit 4 personnes.
    Si les 4 personnes inactives mais souhaitant travailler deviennent actives, le nombre de personnes active est alors de 4+80 = 84
    Le nombre de chômeurs est quant à lui de 8.
    Le calcul du taux de chômage est alors de 8/84, soit 9,52%.

  3. Melaine

    Ouah la vache (comme dirait José) !
    Faut que je montre ca à mes etudiants de premiere année, ils vont se marrer…

  4. anonymecon

    par curiosite, c’est quoi les autres 3% (a part la prison?) – des gens qui ont envie de travailler mais ne sont pas comptes chomeurs?

  5. la miss des villes

    Le document auquel fait référence M. Debonneuil est :
    La préférence américaine pour l’inégalité, Jacques Mistral et Bernard Salzmann. En temps réel. Les cahiers no 25, Février 2006, 48 pages.

    La réponse est p. 35 du pdf que je suis allée lire à la suite d’un doute quant à l’interprétation du 1% (1% des 4% de la population souhaitant travailler mais inactive ou 1% de la population de la tranche d’âge – il s’agit de ce 1%)
    Les autres 3 % sont en fait des personnes déclarées inaptes au travail et des « inactifs contraints disponibles » (autrement dit, des personnes qui suite à un chômage de longue durée se sont retirées du marché du travail)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s