La (regrettable) vérité du jour

C.H.

« Most of all, it is hard to popularize « maybe » claims, agnoticism, uncertainties, confidence intervals, and contingencies.  The marketing process encourages excess certainty« 

C’est de Tyler Cowen, à propos des idées et des résultats issus de la science économique les plus durs à vulgariser. Le pire, c’est que ce n’est pas seulement vrai pour ce qui concerne la diffusion des idées auprès du « grand public ». C’est parfois le cas au sein du monde académique lui-même où l’agnostisme ou la prudence concernant les résultats de ses propres recherches est souvent perçu comme un signe de faiblesse. C’est surtout vrai à l’occasion des recrutements d’ailleurs, comme j’ai pu en faire l’expérience… Quoiqu’il en soit, le fait que les idées les plus subtiles et complexes soient celles qui se répliquent le moins facilement est un sacré biais qui joue contre le progrès de la connaissance, ce qui rend celui-ci d’autant plus remarquable.

Advertisements

3 Commentaires

Classé dans Trouvé ailleurs

3 réponses à “La (regrettable) vérité du jour

  1. Gu Si Fang

    Arnold Kling dit la même chose ici à propos des médias.
    http://www.econtalk.org/archives/2010/09/kling_on_knowle.html
    A partir de 35′

    « Trivial example: estimating the multiplier from the fiscal stimulus. If somebody said, « Arnold, go on CNN and tell them what the multiplier is for the fiscal stimulus, » I would babble. I’d have no idea. It could be negative, could be positive-4; could be all over the place; don’t think it’s an estimable number. On the other hand, Mark Zandi comes on there and says it’s 1.5. Well, he’s the one who makes it on TV. Those are the types of people who make it into positions of power. So if you believe in this omniscient regulator, you get what you pay for–get somebody who thinks they know more than they really do, and who lives with that expectation. »

    Quand j’ai entendu ça j’ai pensé qu’il avait trouvé une définition de « énarque » 😉

  2. Plaque

    Bah : la science qui fait voler les avions est elle aussi remarquablement difficile à connaître : ça n’empêche que, manifestement, on réussit à l’employer utilement.

    Par ailleurs, ce n’est pas parce que les grands messieurs en costume ne retiennent des propos de la cohorte d’économistes qui leur court après que ce qui les intéresse que d’autres publics, moins valorisants pour les scientifiques, essaient d’utiliser du mieux qu’ils peuvent ce qu’on leur donne, y compris des résultats de sc.eco.

  3. diol

    Remarquez que ceux que Tyler Cowen pointe du doigt comme ayant du mal à comprendre dans leur intégalité les résultats d’éco ne comprennent pas davantage les résultats de quelque autre pensée que ce soit.

    Ils comprennent ce qui va dans le sens de leur intérêt ou leurs préjugés : en économie comme pour le reste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s