The Economics of Procrastination

C.H.

A lire ce matin cette très intéressante recension par James Surowiecki de l’ouvrage The Thief of Time. L’ouvrage en question propose les contributions de plusieurs philosophes et économistes spécialistes de la procrastination. La perspective des « moi multiples », d’abord proposée par Thomas Schelling et qui conduit à voir notre cerveau comme un grand lieu de marchandage me plaît beaucoup. Le marché dans la tête, un nouvel avatar de « l’impérialisme économique » ?

Publicités

1 commentaire

Classé dans Trouvé ailleurs

Une réponse à “The Economics of Procrastination

  1. Mince, quand j’ai lu « Thief of Time », j’ai cru que c’était un commentaire économique du bouquin de Pratchett… Du coup, je suis déçu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s