Thresholds are everywhere

C.H.

J’était de surveillance d’examens hier pour une épreuve de 3 heures. Comme le prévoit le réglement, les étudiants ne peuvent pas rendre leur copie pendant la première heure. Au bout d’une heure, personne ne sort. Vingt minutes plus tard, un étudiant ramène sa copie… suivie par une bonne demi-douzaine d’autres dans les 30 secondes qui suivent. Probablement un nouvel exemple de ce que l’on appelle les « effets de seuil ». L’occasion d’aller relire ce très important article de Mark Granovetter sur le sujet !

1 commentaire

Classé dans Non classé

Une réponse à “Thresholds are everywhere

  1. Traduit dans le recueil Sociologie Economique (2008) au Seuil pour ceux qui ne lisent pas l’anglais !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s