Krugman vs Rajan, suite

C.H.

Dans la continuité de mon billet d’hier où je pointais le modèle caché derrière la proposition de Raghuram Rajan d’augmenter les taux d’intérêt de 2 points, le principal intéressé se fend d’une longue réponse à Paul Krugman. En résumé, « there’s no free lunch », maintenir des taux d’intérêts bas implique des coûts et nécessite donc de faire un arbitrage. La thèse de Rajan a du sens (du moins elle est plausible sur le plan théorique) mais en revanche je trouve sa proposition alternative (aider à le reconversion de la force de travail) peu convaincante, du moins d’un point de vue conjoncturel…

Advertisements

2 Commentaires

Classé dans Trouvé ailleurs

2 réponses à “Krugman vs Rajan, suite

  1. Jean-Paul Tsasa Vangu

    de mon avis, je pense qu’il ne suffit pas d’avoir des hypothèses plausibles du point de vue théoriques, mais plutôt chercher à avoir des hypothèses réalistes permettant d’aboutir à des résultats robustes. au lieu de chercher à diviser les deux points de vue, j’estime qu’une synthèse de deux permettra de dépasser les débats classiques d’école et de ressortir la meilleure résolution.

    Par ailleurs, il ne faut pas perdre en tête l’art de Krugman, en ce qui concerne les attaques scientifiques!

  2. J’ai publié un article sur la question hier soir, ainsi que sur d’autres élucubrations récentes de Krugman:

    http://minarchiste.wordpress.com/2010/08/26/krugman-versus-rajan-et-autres-stupidites-de-notre-nobelise-favoris/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s