Darwinisme, sélection et réplicateurs

C.H.

Dans mon billet sur l’ouvrage de Peter Godfrey-Smith, j’ai indiqué que l’argument de l’auteur selon lequel l’évolution culturelle n’est pas darwinienne était affaiblie si l’on acceptait l’existence de réplicateurs aux niveaux culturel et socioéconomique. Godfrey-Smith rejette l’approche en termes de réplicateurs car il montre qu’en théorie, au moins au niveau biologique, il peut y avoir sélection sans réplication et que le concept de réplicateur invite à un raisonnement en termes d’agence qui peut induire en erreur. Ce ne sont pas à mon avis deux raisons suffisantes pour abandonner cette approche. J’essaye de montrer dans ce petit document qu’une fois que l’on reconnait l’existence de réplicateurs au niveau socioéconomique (en l’occurence des routines organisationnelles pour les firmes), alors on est bien en présence d’une évolution darwinienne. 

Pour ceux qui n’ont pas le temps ou l’envie d’aller le lire, voici un rapide résumé. Il s’agit de contester deux idées : d’une part, que l’intentionnalité des agents (en l’occurence des firmes) au niveau socioéconomique donne une dimension non-darwinienne à l’évolution ; d’autre part, que le fait que les réplicateurs socioéconomiques sont plus « flous » ou puissent se mélanger empêche un processus de sélection. La première idée est facilement réfutée une fois que l’on a compris que la sélection ne porte pas sur les firmes mais sur les routines : la sélection est un processus de réplication différenciée des réplicateurs. Ainsi, que la sélection opère par la disparition des firmes et de leurs routines ou par les changements intentionnels par les firmes de leurs routines revient exactement au même : la population des réplicateurs changent du fait d’un processus de sélection. La seconde idée est plus difficile à traiter de manière concise. J’essaye de montrer que même si l’on accepte l’idée que les réplicateurs peuvent se recombiner entre eux pour donner lieu à de nouveaux réplicateurs, cela n’empêche pas d’avoir un processus de sélection-rétention tout ce qu’il y a de plus darwinien. Il faut toutefois qu’il y ait une certaine stabilité au niveau des routines présentent dans la population. C’est une question empirique mais on peut penser que les firmes ne recombinent pas en permanence les routines existentes. On peut transposer le même raisonnement au sujet des variantes culturelles et des individus.

Il y a un point que je ne développe mais qui mériterait plus d’attention, c’est le fait que les règles de réplication peuvent elle-mêmes être sélectionnées. Godfrey-Smith  indique qu’au niveau culturel, certaines de ces règles (Nelson et Winter, dans leur ouvrage de 1982, parlent de méta-routines) ne sont pas darwiniennes et donc donne un aspect non darwinien à l’évolution culturelle. Je pense qu’il y a confusion entre sélection (réplication différenciée) et règle de réplication (copier la meilleure firme, copier le comportement le plus commun, etc.). Ces dernières sont elles-mêmes sélectionnées par un processus darwinien (les meilleures méta-routines se répliquent plus vite car les firmes qui les adoptent sont plus efficaces). Quelque soit leur contenu, ces méta-routines amènent les firmes à faire de la « sélection interne » de routines,  formellement équivalente (i.e. conduisant à une réplication différenciée) à une sélection « externe » par le marché.

1 commentaire

Classé dans Non classé

Une réponse à “Darwinisme, sélection et réplicateurs

  1. elvin

    Je suis plutôt d’accord avec C.H. sur son analyse, mais ce qui me semble important c’est de bien comprendre les mécanismes de l’évolution sociale, et notamment celle des entreprises. Pour ça, il peut en effet être utile de les comparer à ceux de l’évolution biologique.
    Mais une fois qu’on les a bien identifiés et décrits, qu’on puisse ou non leur coller l’étiquette « darwinien » me paraît tout à fait secondaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s