Education et revenu

Très intéressant billet de l’économiste Edward Glaeser sur Economix. Glaeser s’intéresse à la relation entre niveau d’éducation et niveau de revenu au sein d’un pays mais surtout entre pays. Il propose notamment un graphique sur la relation entre le taux de scolarisation en 1900 et le niveau de revenu par tête en 2000 :

DESCRIPTION

Ce graph tend à indiquer qu’il y a une certaine dépendance au sentier liée au niveau d’éducation : un pays bénéficie ou est pénalisé durablement par son niveau d’éducation à un moment donné. L’explication que fournit Glaeser est la suivante : le niveau de d’éducation tend à se transmettre de parents à enfants (les parents qui ont été à l’école ou ont fait des études supérieurs ont tendance à avoir des enfants qui font de même) et il y a donc un certain effet cumulatif à travers le temps. Or, de nombreux travaux ont montré qu’il y a une corrélation positive entre la durée moyenne de scolarisation et le revenu par tête (cf. le second graphique dans le billet de Glaeser) à une époque donnée. Mais le plus intéressant est que la relation éducation/revenu est plus forte (d’un facteur trois selon Glaeser) lorsque l’on fait des comparaisons entre pays qu’au sein d’un même pays. Une explication se suggère d’elle-même : l’éducation est génératrice d’externalités positives. Cela signifie que le fait de vivre dans un pays qui bénéficie d’un taux d’éducation élevé décuple le rendement de son propre investissement en capital humain. C’est aussi un phénomène que l’on peut observer au sein d’un même pays lorsque l’on fait des comparaisons entre des zones urbaines à forte densité de population et des zones moins densément peuplés. L’importance des externalités positives dans l’investissement en capital et des mécanismes d’apprentissage et de transmission des connaissances pour expliquer la croissance économique ont déjà été souligné par les théories de la croissance endogène (cf. notamment le modèle de Romer dans un article de 1986 ou un autre de 1990 et bien sûr le modèle de Lucas).

Glaeser suggère toutefois également une autre explication (complémentaire) qui rend également compte des effets économiques durables du niveau d’éducation à un moment donné : le niveau d’éducation à un moment donné détermine la stabilité politique et la qualité des politiques publiques que l’on pourra observer plusieurs années plus tard.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Trouvé ailleurs

Une réponse à “Education et revenu

  1. François Laliberté-Auger

    Bonjour,

    ne serait-il pas possible que le niveau d’éducation en 1900 soit plutôt le résultat d’un certain niveau de « développement » et que ce soit ce niveau qui soit « transmis » pour les années à venir? Un graph du PIB par habitant en 1900 sur le PIB par habitant en 2000 ne donnerait-il pas un résultat semblable?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s