Maskin sur la crise financière et la théorie économique

C.H.

Le prix Nobel d’économie Eric Maskin répond à une interview dans laquelle il présente un certain nombre d’articles académiques de référence qui auraient pu permettre aux pouvoirs publics, s’ils les avaient lus, d’anticiper et d’atténuer la crise financière. Son propos est intéressant car il va à contre-courant de la tendance qui consiste à mettre la crise sur le compte de l’incapacité des économistes et de leurs théories à rendre compte des problèmes financiers. Point à remarquer : Maskin n’est pas un macroéconomiste (c’est un spécialiste du mechanism design) et les papiers qu’il cite ne sont pas des travaux de macroéconomies mais bien de microéconomie.

J’aurais toutefois deux remarques à faire. D’une part, Maskin laisse entendre plus ou moins que les économistes avaient la réponse et que la faute incombe aux pouvoirs publics de ne pas avoir suffisament prêtés attention à leurs travaux. Peut être. Cela dit, les microéconomistes spécialistes des marchés financiers ont aussi leur part de responsabilité, notamment quant à leur incapacité à faire passer leurs idées auprès d’un public plus généraliste (dont les politiques font partie – Maskin le reconnait à demi-mot quand il dit : « Perhaps theorists deserve some blame here »). Sans leur demander d’être aussi médiatique que Paul Krugman ou Robert Barro, il serait peut être bon qu’un effort soit fait dans ce sens. L’interview de Maskin est elle-même un bon début. D’autre part, à le lire, on a l’impression que la crise n’est que le résultat d’une méconnaissance par les pouvoirs publics de la théorie économique, ce qui recoupe ce qu’à pu écrire quelqu’un comme Gilles Saint-Paul par exemple. Cela laisse entendre que la régulation publique peut être plus ou moins infaillible si elle écoute les bonnes personnes. Comme le souligne Arnold Kling, le problème est quand même peut être un peu plus profond que cela et a certainement avoir avec une défaillance des institutions.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Trouvé ailleurs

2 réponses à “Maskin sur la crise financière et la théorie économique

  1. Les travaux cites sont a la base du renouveau des modeles DSGE en macro avec friction financiere (Kiyotaki&Moore, Holmstrom&Tirole). Il me semble un peu dur de dire que macro et theorie microeconomique ne communique pas assez dans ces conditions. D’autant plus que Kiyotaki&Moore sont deux macroeconomistes (theoriques certes) et assez populaire dans leur domaine.

  2. Siela

    Merci pour ce billet l’infoman de l’info !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s