Un peu d’analyse économique du crime pour commencer la semaine

Robert Frank nous propose un intéressant article sur le meilleur moyen de dissuader les actes criminels : publier une liste des « criminels prioritaires ». Le raisonnement est simple : si vous publiez une telle liste, les criminels concernés sauront qu’ils sont étroitement surveillés et auront tendance à se tenir à carreau. Cela laisse plus de temps à la police et à la justice pour traiter les actes des autres criminels qui, sachant cela, seront eux-mêmes dissuadés. L’idée est d’atteindre un seuil critique de telle sorte que la dissuasion devienne « auto-opérante », à l’instar de ce que l’on peut trouver dans les phénomènes de ségrégation ou d’émeute tels qu’ils sont décrits par Schelling et Granovetter où par une sorte d’effet domino la ségrégation devient universelle ou l’émeute émerge alors même qu’il ne s’agit pas du but poursuivi par chaque individu.  

Publicités

1 commentaire

Classé dans Trouvé ailleurs

Une réponse à “Un peu d’analyse économique du crime pour commencer la semaine

  1. jean

    2 questions:
    _Que faire si les Bleus changent de nom, ou si les criminels se contentent de changer de bande?
    _Est-ce que cela ne porte pas atteinte à la présomption d’innocence et au principe d’égalité devant la loi?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s