De l’avantage évolutionnaire de l’excès de confiance

Il est relativement bien connu que lorsque l’on interroge des automobilistes, la très grande majorité se considére comme étant un meilleur conducteur que le conducteur moyen… ce qui est statistiquement impossible. Ce résultat et bien d’autres corroborent l’idée qu’en général les individus ont tendance à faire preuve d’un excès de confiance dans leurs propres capacités. Les chercheurs Dominic Johnson et James Fowler ont construit un modèle évolutionnaire dans cet article qui montre qu’un biais cognitif conduisant les individus à surestimer leurs propres capacités est avantageux sur un plan évolutionnaire lorsque l’incertitude est prononcée et plus les ressources en jeu sont en quantité importante. On peut également trouver un résumé accessible de l’article ici.

Le résultat est évidemment très intéressant pour l’économiste dans la mesure où il est aisé de voir les risques systémiques liés à une population composée d’individus dont le comportement est biaisé par un excès de confiance. Le point le plus important est que l’excès de confiance est lié sur le plan évolutionnaire à l’incertitude. Si l’on considère que l’environnement économique (notamment sur les marchés financiers) est de plus en plus complexe et que cette complexité est de nature à accroitre l’incertitude, les implications ne sont pas très réjouissantes.  

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Trouvé ailleurs

3 réponses à “De l’avantage évolutionnaire de l’excès de confiance

  1. Sébastien Vigneau

    Cela pose donc la question de l’avantage évolutionnaire de cet excès de confiance pour le groupe. Avez-vous des idées à ce sujet?

  2. C.H.

    Je me suis également fait la même réflexion. On peut supposer que le même mécanisme est valable au niveau du groupe : un groupe dont les individus vont surestimer leurs capacités va pouvoir prendre l’ascendant sur un autre groupe dans un contexte d’incertitude élevé. Ce groupe sera plus entreprenant, voire plus « conquérant » et à court et moyen terme on peut supposer que cela procure un avantage évolutionnaire lorsque les ressources à conquérir sont en quantité importante par rapport au coût du conflit (dans le papier, le ratio ressources/coût joue un rôle central).

    Sur le long terme, c’est une autre histoire. Il n’est effectivement pas évident qu’un groupe sur-estimant en permanence ses capacités soit avantagé. Cela explique peut être pourquoi finalement dans l’histoire les groupes les plus belliqueux ont toujours fini par s’effondrer.

    Sinon, on peut ainsi faire une hypothèse relevant typiquement de la psychologie évolutionnaire : l’excès de confiance est un trait qui dans l’essentiel de l’histoire de l’Homme a conféré un avantage évolutionnaire et a donc été génétiquement favorisé mais aujourd’hui, avec les rapides transformations de notre environnement social et culturel (qui se traduit par une modification du ratio ressources/coûts), c’est un trait devenu inadapté au moins au niveau du groupe.

  3. Je pense que un recent papier de R. Benabou (et plus largement ses dernieres colaborations avec J. Tirole) tendrait a aller dans le sens de C.H. – NBER WP 14764, Groupthink: Collective Delusions in Organizations and Markets.

    Si les agents sont plutot optimistes (a la Brunnermeier Parker), ils seront plus entreprenants meme lorsque les projets ne sont que moyennement interessants. Le risque cependant est l’exces d’optimisme collectif qui pousse dans le cas de projets (nefastes ou au payoff negatif) a une strategie de l’autruche de la societe toute entiere qui semble ignorer les oiseaux de mauvais augure. Le soucis etant comme dans les problemes de bulle, qu’il ne faut pas etre pessimiste au milieu des optimistes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s