Tous à l’heure suisse… ou pas

L’un des marroniers préférés de la presse économique vient de sortir : le hit-parade des pays les plus « compétitifs » proposé par le rapport annuel du World Economic Forum. On y apprend notamment que si la France reste à la 16ème place, les Etats-Unis perdent leur leadership au profit de la Suisse. Je passerai sur le fait que ni l’article du Monde pas plus que celui du Financial Times ne jugent nécessaire de prendre un peu de distance critique par rapport à ce classement ou qu’un économiste réputé comme Xavier Sala-i-Martin ait contribué à la construction d’un tel classement… dénué d’intérêt. Les classements, c’est bien pour les compétitions sportives où, par définition, la hiérarchie s’opère à partir d’un ou plusieurs critères objectifs stables dans le temps. Les classements, c’est bien lorsqu’il s’agit de déterminer un vainqueur. Ici, ce classement est inintéressant (certes j’en parle, mais c’est pour sa vertu pédagogique) pour au moins trois raisons.

 D’abord, la notion de « compétitivité » appliquée à un pays est un non-sens, je renvoie à certains écrits de Paul Krugman sur ce point. Ensuite, les critères utilisés pour ce classement, outre qu’ils peuvent être fluctuant dans le temps (même s’il semble qu’ils n’aient pas bougé par rapport à l’année dernière), ne sont que le reflet de certains préjugés sur ce qu’est une « bonne » économie. Un classement n’a d’intérêt que lorsque les critères sont objectifs. Ici, au moins une partie des critères peuvent être discutés et je ne parle même pas de la pondération retenue. Enfin, last but not least, sur un plan analytique ce type de classement ne sert strictement à RIEN. La Suisse est le pays le plus « compétitif » ? Cela nous fait une belle jambe. Est ce que cela veut dire qu’il faudrait copier les institutions suisses ou devenir une économie ne vivant que par son industrie financière (et son chocolat et son horlogerie) ? De tels classements ne servent à rien car ils ignorent la spécificité de chaque économie, la dépendance des institutions à l’histoire et la contrainte de complémentarité institutionnelle qui fait qu’il est tout simplement impossible de transposer les institutions d’un pays à un autre comme si de rien n’était.

Pour résumer, les classements de « compétitivité » des pays n’ont pas de sens, ont une signification idéologique davantage que scientifique, et ne sont d’aucune aide pour mener des réformes. Incroyable que la presse économique et généraliste ne prennent pas la peine de rappeler cela à ses lecteurs.

2 Commentaires

Classé dans Trouvé ailleurs

2 réponses à “Tous à l’heure suisse… ou pas

  1. Tout à fait d’accord, sauf un point: la Suisse ne vit pas que de la banque et du chocolat. Elle a un tissu dense de très bonnes PME industrielles (un peu genre l’Allemagne, mais en plus high-tech).

    D’ailleurs (juste une idée comme ça), il se pourrait bien que la causalité aille dans le sens contraire de ce qu’on pense communément. On pense « pour avoir une économie bonne comme la Suisse, il faut devenir compétitive comme elle » tandis qu’en vérité, ce sont les économies biens gérés qui montent dans le classement. Bref, les mesures de compétitivté ne seraient que le résultat, et non la cause, d »une politique économique intelligente, tout comme la fièvre est le résultat, et non la cause d’une maladie. Améliorer la compétitivité reviendrait alors à plonger un malade dans un bain glacé pour faire baisser sa fièvre…

    LSR

  2. Ardisson

    Je rejoins Elessar, il n’y a que les Français qui voient l’économie suisse à travers les clichés habituels. Aujourd’hui, le secteur industriel de la Suisse est proportionnellement à son nombre d’habitant plus important qu’en France. Elle dispose d’une quantité incommensurables de PME actives dans des secteurs à très haute valeur ajoutée, tels les microtechniques, les nanotechnologies, les biotechnologies, l’électronique, etc. Ce, sans compter ses nombreuses multinationales comme Nestlé, ABB, Roche, Novartis, Schindler et bien d’autres encore.

    Bien à vous

    A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s