Le paradoxe de l’épargne en action

Paul Krugman revient sur le fameux paradoxe de l’épargne et indique que le phénomène est en train de se matérialiser aux Etats-Unis. Evidemment, les données qu’il nous fournit ne prouvent pas que c’est bien ce mécanisme typiquement keynésien qui est la cause de la baisse de l’épargne globale.

Sur le paradoxe de l’épargne, on peut aussi lire ce billet.

Poster un commentaire

Classé dans Liens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s