Economie et épistémologie de Wikipedia

Très intéressant article sur l’histoire et le fonctionnement de Wikipedia (via Cheap Talk). Une phrase résume bien le pourquoi du succès de cette encyclopédie en ligne :

« The secret to Wikipedia’s success lies in the fact that personal responsibility for particular mistakes can’t be erased, but the mistakes themselves can be« .

En d’autres termes, Wikipedia repose sur un savant mélange de responsabilité individuelle qui en règle générale va inciter les participants à apporter des informations fiables (même si le relatif anonymat affaiblie cette incitation) et la possibilité de corriger les erreurs. Bref, Wikipedia fonctionne à partir d’un processus cumulatif de génération de connaissances et d’informations.

Un autre passage est intéressant, soulignant ce que l’on pourrait appeler la « limite épistémique de Wikipedia », à savoir que les sources sur lesquelles se fonde cette encyclopédie en ligne s’inspirent elles-mêmes de son mode de fonctionnement collaboratif :

« the problem may come as the source material itself starts to ape the wiki-model. Already, academic publishers are grappling with the problem of open access, which makes increasing numbers of academic articles freely available on the web (‘free’ here meaning not only free to use but also free to dice, slice and reproduce in another format). Some of the pressure for this move is coming from the people who fund academic research and who want to see it disseminated as widely as possible. But a number of funding bodies (particularly in the sciences) are also questioning whether it makes sense to wait until research is ‘completed’ before publishing it. Why not put earlier draft versions out there, or even just the initial raw data, and let others see what they can make of it? This opens up the possibility of collaborative editing online: authors might ‘publish’ draft versions of their books and readers could tinker with them to produce something they are happy with. Of course, the idea of the permanently updatable book raises the prospect of nightmarish copyright issues (or more likely the end of copyright altogether), and it is hardly attractive for academic publishers, since it cuts off their most obvious revenue stream, which has always been to charge for the finished product, properly edited in-house. It also raises difficulties for the idea of verifiability. Wikipedia needs its source material to be relatively stable, so that its entries can have fixed reference points. But if the reference points are themselves subject to endless change, then it becomes much harder to know what counts as verification ».

Je trouve ce problème épistémologique assez fascinant. Le succès de Wikipedia tend à induire une extension de son mode de production et de circulation de la connaissance à d’autres « producteurs », risquant ainsi d’entrainer un affaiblissement de la fiabilité et de la stabilité de l’ensemble de la connaissance en circulation. Peut on y voir une forme « d’entropie informationnelle » ? 

7 Commentaires

Classé dans Trouvé ailleurs

7 réponses à “Economie et épistémologie de Wikipedia

  1. MacroPED

    Je ne réagis pas aux questions que soulève son article ni le vôtre d’ailleurs. Je dis simplement que je suis content étant donné que je participe aussi dans cette encyclopédie online.

  2. Est-ce que ce n’est pas plutôt une accélération du processus de production de l’information ? La science est en mouvement, avance par erreurs sucessives corrigées par d’autres. Entre un dialogues entre chercheurs par papiers interposés et un autre directement sur le premier papier, je ne vois pas une rupture fondamentale mais une accélération.

    L’intérêt de Wikipédia c’est qu’il permet d’interroger le mythe de l’information parfaitement objective, neutre, fiable et immuable.

    • Axonn

      Ce second point vient de la politique de « neutralité » de Wikipédia.

      Euh… D’ailleurs, « immuable », ça va pas très bien avec Wikipédia.

      Donc, l’étude porte surtout sur la question de la fiabilité. Et en fait, WP a bien d’autres défis à relever en même temps.

      • Mais l’information en dehors de wikipédia n’est pas immuable non plus. Demandez aux physiciens la nature de la lumière par exemple🙂

  3. Mickael b

    l’entropie informationnelle, c’est quoi ?
    J’ai cherché la définition de ce terme mais les définitions sont diverses…

    Merci d’avance, désolé de mon ignorance🙂

  4. C.H.

    En fait, le concept n’existe probablement pas, d’où les guillemets😉 Mais l’idée est de dire que la qualité de l’information se détériore au fur et à mesure que sa quantité s’accroît.

    Edit : je viens de tomber là-dessus :
    http://www.gradueshec.ch/bulletins/documents/75oglassey.pdf

    Cela semble dire ce que j’avais en tête…
    Edit 2 : à la réflexion, j’ai déjà du lire des choses sur ce concept en théorie des organisations dans le cadre de l’utilisation des résultats de la théorie de l’information de Shannon…

    • Mickael b

      Merci ! je viens de lire l’article linké, c’est plus clair maintenant.

      Et puis j’en profite pour vous remercier pour la qualité du contenu que vous produisez.
      C’est d’un autre niveau intellectuel que la majorité des blogs que je suis, mais je m’accroche !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s