Easterly est impitoyable

La croisade de William Easterly contre les interprétations erronées des données statistiques se poursuit. Après Paul Collier, c’est maintenant au tour de Dani Rodrik de recevoir une leçon. Comme le reconnait Easterly lui-même, ce n’est pas très constructif mais ce genre de rappel n’est pas totalement inutile, surtout qu’en l’espèce la thèse de Rodrik (le développement économique passe par la mise en place de politiques industrielles) est assez contestable. Je trouve toutefois qu’Easterly ne « réfute » Rodrik qu’à moitié : certes, proprement interprétées, les données indiquent qu’une politique industrielle est loin de garantir le développement économique (ce n’est pas une condition suffisante), mais Easterly ne prouve pas qu’elles ne sont pas indispensables (elles sont peut être une condition nécessaire), ce qui est le point de Rodrik. Donc, 1 partout balle au centre. 

1 commentaire

Classé dans Trouvé ailleurs

Une réponse à “Easterly est impitoyable

  1. Intéressant, il faudrait que je relise le papier je n’ai plus trop la problématique en tête.

    Une critique du plus récent ouvrage de William Easterly est disponible au; http://www.unmondelibre.org/Easterly_fardeau_160909

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s