Anarchie, piraterie et sélection naturelle

Gavin Kennedy discute des idées développées par l’économiste Peter Leeson dans une interview pour Freakonomics au sujet des institutions de la piraterie aux 17ème et 18ème siècles. Leeson vient de publier un ouvrage sur la question. Je n’ai pas lu le bouquin mais on peut je pense se faire une bonne idée de ce qu’il y a dedans en consultant cet article paru dans le Journal of Political Economy.

Kennedy fait une série de bonnes remarques, sur la démarche sous-jacente à l’étude Leeson et à d’autres analyses du même type, mais aussi sur la thèse de Leeson sur le fait que, bien qu’étant en situation d’anarchie, les pirates avaient réussis à mettre en place des règles pour contrôler le pouvoir du capitaine et réguler la répartition du butin. Il cite un intéressant extrait de la Théorie des sentiments moraux d’Adam Smith :

« Society, however, cannot subsist among those who are at all times ready to hurt and injure one another. The moment that injury begins, the moment that mutual resentment and animosity take place, all the bands of it are broke asunder, and the different members of which it consisted are, as it were, dissipated and scattered abroad by the violence and opposition of their discordant affections. If there is any society among robbers and murderers, they must at least, according to the trite observation, abstain from robbing and murdering one another. Beneficence, therefore, is less essential to the existence of society than justice. Society may subsist, though not in the most comfortable state, without beneficence; but the prevalence of injustice must utterly destroy it« .

Au-delà du fait que Smith semblait avoir compris il y a 250 ans ce que Leeson, Levitt et toute l’économie du crime semble avoir redécouvert aujourd’hui, on remarque l’apparente évidence de l’argument : pour qu’un groupe social, quelqu’il soit, puisse perdurer, il faut que d’une manière ou d’une autre il parvienne à mettre en place des institutions permettant la reproduction de certains comportements ne mettant pas en péril le groupe. On peut donner à cet argument une tournure évolutionnaire, qui n’est qu’implicite chez Smith : la pression sélective et adaptative qu’exerce l’environnement fait que ne peuvent se reproduire que les comportements et les institutions au moins partiellement adaptées, qui permettent au groupe de survivre. Finalement, dire « la piraterie des 17ème et 18ème siècles avaient mis en place des institutions permettant une bonne gouvernance des activités » est presque une tautologie : si la piraterie a pu exister si longtemps, c’est que forcément de telles institutions existaient.

La piraterie n’est que l’un des multiples exemples d’ensemble d’institutions ayant pu émergé et se maintenir en dehors de toute contrainte étatique. Chez Leeson, ce cas sert d’argument pour montrer qu’une « anarchie organisée » est possible. A vrai dire, personne ne conteste cette idée. Cela dit, le point crucial réside dans le fait que les institutions de la piraterie du 18ème siècle ont disparues, ce qui signifie que, d’une manière ou d’une autre, elles se sont affaiblies à un moment donné. Cet affaiblissement peut avoir deux origines : un « choc exogène », consistant dans un changement relativement brutal de l’environnement ; un mécanisme endogène rendant les institutions de la piraterie auto-affaiblissantes. On a dans l’histoire des exemples des deux cas. Leeson n’aborde pas cette question dans son article, et ne semble que l’aborder très rapidement à la fin de son ouvrage. Dommage. 

Publicités

1 commentaire

Classé dans Trouvé ailleurs

Une réponse à “Anarchie, piraterie et sélection naturelle

  1. elvin

    « une “anarchie organisée” est possible. A vrai dire, personne ne conteste cette idée. »
    je n’en suis pas si sûr… En tout état de cause il est toujours bon de rappeler que si toute société humaine a besoin d’institutions, il n’en découle pas que toute société humaine a besoin d’un Etat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s