Les liens du matin (43)

* « How economics lost sight of real world » – John Kay, The Financial Times

* « La course aux milliards de la relance hypothèque la sortie de crise » – Mathilde Lemoine, Les Echos

* « Irrational everything » – un article sur Daniel Kahneman

* « Public choice en pratique » – Econoclaste. A inclure dans les Public Choice Series…

* « Reforming property rights » – Tim Besley et Maitreesh Ghatak, Vox.

4 Commentaires

Classé dans Liens

4 réponses à “Les liens du matin (43)

  1. elvin

    dans le papier sur Kahneman :
    « Kahneman and Tversky demonstrated, however, after many experiments done over many years, that individuals are irrational. »
    Dans quel monde vivent donc les économistes, pour qu’il leur faille « many experiments done over many years » pour découvrir ça, et pour que leurs collègues pensent que ça mérite un prix Nobel ?
    Cela dit, ça vaut toujours mieux que de continuer à parler de l’homo economicus rationnel et omniscient.

  2. C.H.

    En fait, c’est plus compliqué que cela. Kahneman et Tversky ont montré que les individus sont « irrationnels » mais ils ont surtout précisé quelle forme prenait cette « irrationalité » (cf. la prospect theory), et ça, ça été un réel apport. Dire « les agents sont irrationnels » ou « les agents mobilisent les moyens à leur disposition pour atteindre certaines fins » n’a aucun caractère informatif. Par contre, si on arrive à préciser les mécanismes qui président aux choix des fins ou à la relation fins/moyens, là ça devient intéressant. C’est ce qu’ont fait K&T.

  3. elvin

    Je sais, mais je n’ai pas pu résister… Désolé.

  4. Moggio

    Merci pour l’information sur l’article de John Kay. À sa lecture, j’ai repensé à ce passage d’un article d’Alan Blinder publié en 1988 dans la revue « Economic Record » (64(4)): « In academia, as in fashion, it is more important to be fresh and creative than to be correct. Cute models, after all, make snappy papers; the real world can be left to less original minds. I have heard it said that the surest route to academic success is to devise a clever proof of an absurd proposition. And dazzling displays of technical fireworks, perhaps accompanied by some impenetrable prose, regularly impress referees and editors of scholarly journals.
    Incentives are quite different in business or government, where the important thing is to produce the right answer—or rather, to appear to produce the right answer. Methodological innovation and purity count for little, cuteness for nothing, and technical virtuosity is unappreciated. A professional forecaster seeks accuracy, not scholarly kudos. A policy analyst wants to communicate with policy makers, not to dazzle them with technique. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s