Pourquoi tout le monde devrait étudier la théorie des jeux

Si vous voulez expliquer simplement à des étudiants pourquoi les jeux coopératifs ont été quasiment totalement abandonné au profit des jeux non-coopératifs, montrez leur cette vidéo… (via Cheap Talk)

6 Commentaires

Classé dans Trouvé ailleurs

6 réponses à “Pourquoi tout le monde devrait étudier la théorie des jeux

  1. Thomas

    Malheureusement très parlant…
    J’ai quand même du mal à croire que les participants jouent en moyenne defect à ce jeu télévisé. Personnellement, même si la fille à gagné, j’ai le sentiment qu’elle n’a pas été fair play, qu’elle a transgressé une norme non formelle car, en effet, le jeu ne lui interdit ce qu’elle a fait.

  2. C.H.

    Avoir des stats sur ce jeu serait effectivement très intéressant. Surtout qu’il ne s’agit pas d’un vrai DP : ici, la stratégie « defect » est seulement faiblement dominante (quand l’autre joue defect, on est indifférent entre faire faire de même ou coopérer). En fait, le jeu est plus compliqué qu’il n’y parait : si l’on considère que les joueurs peuvent avoir une propension naturelle à coopérer et/ou une aversion naturelle à se faire avoir (ce qui ajoute des gains/pertes psychologiques aux gains monétaires), on peut avoir un jeu différent. Le problème, c’est que dans ce cas, un joueur ne peut connaitre a priori la fonction d’utilité de l’autre. D’où l’éventuel intérêt de la « négociation » qui précède le jeu, et qui peut permettre de découvrir le « type » de joueur auquel on à faire… sauf si les participants connaissent très bien la théorie des jeux, auxquels cas ils ont intérêt à faire croire à l’autre qu’ils sont de type coopératifs, mais chacun sachant cela, on retombe dans un dilemme du prisonnier !

  3. Gu Si Fang

    Rhaaa, c’est cruel ce truc!

    Cela dit, les deux participants ont l’air d’avoir déjà joué plusieurs fois ensemble. Qu’est-ce qui les empêche de passer un contrat hors plateau? Et qu’est-ce qui nous dit qu’ils ne l’ont pas fait?…

  4. Thomas

    Je vois quand même plusieurs solutions pour sortir de ce problème dans l’hypothèse où on compte jouer Split. Je pense toutefois que ces solutions doivent être interdites par l’émission :
    -ne pas regarder nos boules et annoncer que l’on compte jouer au hasard. Si l’adversaire ne panique pas et ne cherche pas à négocier, on peut raisonnablement supposer que s’il est rationnel, c’est qu’il compte jouer Steal ; solution mauvaise pour moi peut importe ce que je tire. S’il cherche à négocier, on peut au contraire supposer qu’il avait l’intention de jouer Split.
    -dans les 2 cas, forcer le joueur à s’engager devant tout le public et les télespectateurs de tel sorte qu’il anticipe qu’il ait honte à chaque fois qu’il évoquera sa participation au jeu. Je ne sais pas si un tel contrat oral dans une émission télévisée est juridiquement contraignant, mais la posibilité n’est pas exclue, et si c’est le cas, la possibilité de recours en justice constitue une menace plutôt crédible.

    Bon après c’est sûr que sur le moment on n’a pas forcément tout ça en tête.

  5. Sébastien

    « Si vous voulez expliquer simplement à des étudiants pourquoi les jeux coopératifs ont été quasiment totalement abandonné au profit des jeux non-coopératifs »

    Car approximativement 50% des individus sur notre planète terre sont des femmes.

  6. Pierre Dehez

    Excellente illustration d’un dilemme du prisonnier faible (ne pas coopérer est une stratégie faiblement dominante). Par contre, elle n’éclaire en rien la question « jeux coopératifs vs jeux non-coopératifs »! L’approche coopérative est avant tout normative tandis que l’approche non-coopérative est avant tout positive. Cette dernière soulève de nombreuses questions qui ne sont pas encore résolues, ce qui explique pourquoi la recherche actuelle tend à se concentrer sur l’étude des jeux non-coopératifs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s