Valeurs et prospérité économique

Williman Easterly aborde sur son blog un sujet intéressant, le rapport entre les valeurs en vigueur au sein d’une société et la prospérité économique. Extraits :

« To drastically oversimplify, values across different cultures lie along a spectrum between two separate poles: (1) valuing individual autonomy, believing in equal treatment of individuals, reliance on formal law, the same moral standards apply to all, enforcement of morality is between individuals vs. (2) seeing the individual mainly or only as part of the group, different standards of treatment for group insiders and outsiders, morality only applies to interactions within the group, group enforcement of moral standards, reliance on informal rather than formal institutions.

To continue the drastic oversimplification, the values closer to the first pole are more consistent with the kind of good government associated with democratic capitalism, while values closer to the second pole are more associated with authoritarian and collectivist politics and economics ».

Il mentionne quelques travaux empiriques sur le sujet, donne deux graphiques, et conclu : « So the bottom line (again drastically oversimplified) could be something like “the value of individual liberty promotes prosperity” ». Bon, il faut toujours se méfier des corrélations statistiques un peu rapide, mais j’ajouterai qu’il y a quelques tentatives théoriques pour fonder ce résultat empirique. Il me vient notamment à l’esprit les travaux d’un auteur dont j’ai déjà parlé à de nombreuses reprises ici, Avner Greif. Greif a notamment essayé de comparer l’impact institutionnel de croyances collectivistes et de croyances individualistes. Voir notamment son papier  “Cultural Beliefs and the Organization of Society: Historical and Theoretical Reflection on Collectivist and Individualist Societies« , paru dans le Journal of Political Economy en 1994, ainsi que son ouvrage Institutions and the Path to the Modern Economy.

L’un des arguments de Greif est d’affirmer que les croyances collectivistes ont conduit les sociétés qui les portaient à organiser leurs échanges au sein de communauté de petites tailles, peu structurées sur un un plan juridique car s’appuyant essentiellement sur la réputation au travers d’interactions répétées. Ce mode de régulation des échanges a empêché ces communautés de développer des échanges impersonnels avec des communautés étrangères car elles n’avaient pas les institutions adéquates. A l’inverse, les croyances individualistes ont conduit certaines économies, comme celles des villes du nord de l’Italie au Moyen-âge, à développer des échanges impersonnels. La société étant moins intégrée, les échanges ne pouvaient plus s’appuyer sur une connaissance étroite de chaque co-contractant. il a donc émergé des institutions fondant un ordre juridique et légal permettant de tels échanges impersonnels et pré-figurant la naissance de l’Etat de droit. Greif considère que ces deux trajectoires institutionnelles se sont poursuivies jusqu’à aujourd’hui et qu’elles peuvent expliquer les disparités en terme de développement et de prospérité économique entre différentes sociétés. Cela dit, Greif reconnait lui-même qu’il s’agit plus d’une conjecture qu’autre chose.

1 commentaire

Classé dans Trouvé ailleurs

Une réponse à “Valeurs et prospérité économique

  1. C’est certain de c’est « oversimplified ». Parce que la différence d’individualisme entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, ou entre le Japon et la Chine ne me semblent pas flagrantes. Cela donne l’impression d’une simple opposition entre pays anglo-saxons et non-anglo-saxons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s