Des banques publiques et des banques privées peuvent-elles coexister ?

Etienne Wasmer rebondit sur l’article de Paul Romer qui propose la création, aux côtés des banques privées traditionnelles, d’établissements bancaires ayant le statut d’entreprises publiques. L’idée est de permettre aux banques privées de moduler à loisir leur prise de risque au niveau de leurs stratégies tout en maintenant une partie du système bancaire à l’abri de tout risque systémique.

Etienne Wasmer émet deux objections peu contestables : d’une part, si seules les dépôts des banques « publiques » sont garantis, alors à la moindre incertitude les banques privées subiront un bank run ; d’autre part, l’expérience (notamment française) montre qu’en matière de gouvernance, le statut d’entreprise publique n’est pas sans poser problème. Chris Dillow apporte quelques autres éléments et relève surtout un problème de sélection adverse : les bons clients, ceux dont le risque de défaut est faible, préfèreront aller voir du côté des établissements publics car ceux-ci seront en mesure de proposer des prêts à des taux préférentiels (puisque les dépôts sont garantis). Cela veut dire que les banques privées n’auront que les clients les plus risqués.

La question qui se pose est alors de savoir si un tel système peut être évolutionnairement stable. D’un côté, dans un tel système, les banques publiques sembleraient avoir un tel avantage que l’on peut se demander si un secteur privé pourrait se maintenir. D’un autre côté, comme le note Dillow, les banques privées auraient (peut être) pour elles l’avantage d’une gouvernance plus propice à l’innovation. Il est donc difficile de déterminer le scénario le plus probable : existerait-il un équilibre intérieur stable avec une proportion secteur bancaire privé/secteur bancaire total autour de laquelle on serait proche en permanence ou bien le secteur privé serait-il totalement évincé ? La question est de taille dans la mesure où un secteur bancaire totalement public n’est pas forcément le résultat que l’on recherche…

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Trouvé ailleurs

2 réponses à “Des banques publiques et des banques privées peuvent-elles coexister ?

  1. Disons que à ce stade il devrait avoir des banques d’utilité publique soit des « bonnes banques ». Comme j’ai déjà expliqué sur mon blog et des autres commentaires dans la blog sphère, il ne s’agit pas de sélection adverse mais bien d’éviter le marché des épaves. La sélection adverse on continue à l’avoir avec les subsides et garanties aux banques près de la faillite. Quant à l’idée de créer des « bonnes banques » s’était plutôt à moi et date du début octobre 2008…On commence à la reprendre maintenant que les choses s’empirent

  2. Daniel

    Ma compréhension de l’article c’est que le but n’est pas de faire des banques publiques à terme, vu qu’il parle de privatiser derrière.

    Si je comprend bien c’est une façon de permettre de laisser les banques faire faillites puisqu’on a des banques fiables toutes neuves à coté.

    J’ai quand même l’impression que tout ça permet surtout de répartir des pertes sur d’autres que le contribuables comme les actionnaires des banques et leurs créanciers. Mais ne risque-t-on pas de faire comme pour leman brothers ? On ne sait pas qui risque de prendre tout dans la gueule et donc ça bloque tout?

    Et cela ne revient pas pour les US d’exporter leur problème bancaire à l’étranger? Les créanciers et les actionnaires des banques US étant en partie hors des US.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s