Mauvaise foi ?!

C’est la question que je ne peux m’empêcher de me poser quand je lis ce billet de James Surowiecki. D’après Surowiecki, les libertariens sont « contre le marché » car ils s’opposent au plan de relance budgétaire américain alors que celui-ci est manifestement attendu par les marchés financiers. Il mentionne notamment un billet d’Arnorld Kling dans lequel ce dernier énumère les risques inhérents à un plan qui serait trop large et ambitieux.

Passons sur le fait que prétendre savoir ce que les « marchés pensent » peut se discuter. On peut aussi admettre, avec Surowiecki, que Kling ne démontre pas la réalité des risques qu’il énonce, qu’il ne va guère plus loin que la spéculation à laquelle s’adonne beaucoup des partisans de ce plan. Enfin, on peut trouver également irritante la manière dont Kling joue le libéral persécuté qui a la vérité de son côté mais la foule contre lui (Kling dit ainsi :  « Opponents of the stimulus plan will be mocked and vilified in the media, even though they may very well have logic on their side »). Il n’empêche, l’argument de Surowiecki est tellement surréaliste que je ne peux croire en sa sincérité. En gros, si on le suit, l’opinion des marchés financiers reflèterait soit 1) les thèses libérales, soit 2) ce qui est bon pour l’économie dans son ensemble. Comme le dit Kling en réponse, si Surowiecki a raison, on ne peut être un authentique libéral : on est obligé de se conformer à l’opinion des marchés financiers, quelque soit son contenu.

Le raisonnement de Surowiecki a deux failles grossières. D’une part, il présuppose que « le marché a toujours raison ». Ce n’est pas très surprenant venant de quelqu’un qui a écrit un ouvrage s’intitulant « La sagesse des foules« . En gros, parce que les marchés boursiers réagirraient favorablement à l’annonce d’un plan de relance, c’est que le plan serait effectivement une bonne chose. Je crois qu’il n’est même pas nécessaire de développer pour montrer que cette idée est aberrante. D’autre part, ce raisonnement suppose implicitement que l’opinion des marchés financiers correspond à l’opinion libérale ; un petit peu de réflexion à la public choice suffit à comprendre que cela ne tient pas : qu’il soit efficace ou non, tout plan de relance budgétaire a pour conséquence inévitable d’induire une forme ou une autre de redistribution de revenu. De ce fait, certains y gagneront plus que d’autres. Et le cas de l’automobile confirme que les mesures clientélistes seront de la partie. La seule anticipation de ces effets est en soi suffisant pour susciter l’enthousiasme d’au moins une partie des acteurs sur les marchés financiers. Surowiecki fait le parallèle avec le Plan Paulson. Parallèle mal choisit à mon avis : si les banques et les marchés financiers étaient largement favorables à ce plan, c’était d’abord parce que cela leur bénéficierait directement. Et, d’ailleurs, quand on voit la manière dont le TARP (Toxic Asset Relief Program) a été sabordé, il y a de quoi se demander aujourd’hui s’il était vraiment si indispensable que cela…

En parlant du plan de relance budgétaire américain, l’équipe Obama a publié une étude sur l’impact qu’il devrait avoir en matière d’emploi. Il est intéressant de voir les hypothèses faites en page 12 concernant la valeur des différents multiplicateurs, indiquant que le multiplicateur des dépenses publiques serait plus fort que celui des impôts . Les auteurs eux-mêmes admettent cependant le caractère largement spéculatif de ce chiffrage. Greg Mankiw est sceptique. Lire aussi l’article du même Mankiw dans le New York Times qui considère que les baisses d’impôts pourraient avoir un impact plus important. Voir aussi ce billet où il était question de tout cela.

Edit : Remarques pertinentes de Tyler Cowen qui énonce 8 raisons expliquant le marasme économique actuel. Comme il le note, les plans de relance n’agissent véritablement que sur un seul facteur causal (la faiblesse de la demande effective) ; pour le reste, il faudra trouver autre chose… ou attendre.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Trouvé ailleurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s