Archives de Tag: working paper

Nouveau working paper : « Bargaining in the Mind »

Même si la récompense du « Prix Nobel » ne lui a pas été décerné à ce titre, Jean Tirole est l’auteur, avec Roland Bénabou, de plusieurs articles récents sur le « self-management ». Tirole et Bénabou y utilisent des modèles de « moi multiples » du même typeque ceux envisagés par Thomas Schelling il y a 30 ans, pour étudier les interactions entre les « selves » d’une même personne. Ces modèles montrent comment de telles interactions peuvent déboucher sur des problèmes d’incohérence temporelles ou, au contraire, comment un individu peut les prévenir.

Ces modèles, assez classiques sur un plan technique, sont très intéressants d’un point de vue philosophique et méthodologique, à la fois parce qu’ils interrogent le statut de l’économie comme discipline scientifique (vis à vis de la psychologie notamment) mais aussi parce qu’ils remettent en cause le lien entre économie positive et économie normative. C’est justement l’objet de mon dernier working paper « Bargaining in the Mind: The Significance of Multiple Selves Models for Positive and Normative Economics« . Voici l’abstract :

The rise of behavioral economics has contributed to make economics and psychology closer than they have ever been. One particular issue that has attracted much interest both by economists and psychologists is the problem of intertemporal inconsistency. Recent years have seen the development of several theoretical attempts to explain it, in particular through multiple selves models (MSM). MSM represent the intertemporal choices made by a same person as if they were made by a succession of distinct agents (the “selves”) endowed with their own preferences. In this paper, I make three related claims regarding the significance of MSM for positive and normative economics: 1) MSM are methodologically attractive for economists because they allow for the extension of major economic tools (e.g. game theory and bargaining theory) to new scientific issues; 2) MSM are explanatory relevant and credible for economists because they identify real behavioral patterns that help to account for significant empirical regularities; 3) MSM lead to a reconciliation problem between positive economics and the individualistic and welfarist foundations of normative economics. While the first two points actually reinforce the status of economics as a separate science, the third one emphasizes that MSM undermines the relationship between positive and normative economics. Therefore, economics needs a theory of personhood to preserve the linkage between its positive and normative sides. Three possibilities of reconciliation – respectively found in Parfit’s, Rawls’ and Sen’s writings – are examined.

Comme d’habitude, tous les commentaires sont les bienvenus !

3 Commentaires

Classé dans Non classé

Nouveau working paper : « Against the Eliminativist View of Institutions in Economics: Rule-Following and Game Theory »

Je viens d’achever un nouveau working paper intitulé « Against the Eliminativist View of Institutions in Economics: Rule-Following and Game Theory« . Il reprend de manière détaillée des idées développées dans quelques récents billets (voir ici et notamment). L’article sera présenté en juin au séminaire Philosophie-Economie-Droit du GREQAM, ainsi qu’au colloque « Philosophie économique » qui aura lieu à Strasbourg en octobre prochain. Comme d’habitude, tous les commentaires sont les bienvenus.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Nouveau working paper : « Epistemic Basis for Collective Intentions in Games »

C’est un doux euphémisme que de dire que le blog n’est pas très actif depuis un mois ! En attendant de retrouver un peu de temps pour écrire ici, voici un nouveau working paper que je dois présenter le mois prochain au colloque de l’European Society for the History of Economic Thought qui se tiendra à Lausanne du 29 au 21 mai. Le papier est sobrement intitulé « Epistemic Basis for Collective Intentions in Games« . Comme d’habitude, tous les commentaires sont les bienvenus.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Théorie de l’utilité espérée et incomplétude

Il y a quelques semaines, j’avais présenté l’intéressant argument de Larry Temkin concernant l’impossibilité d’intégrer une hypothèse d’incomplétude des préférences dans la théorie de l’utilité espérée. Comme l’avaient fait remarquer certains commentateurs, l’argument de Temkin ne semblait pas définitif mais je n’arrivais pas vraiment à formuler une objection. C’est chose faite dans ce court papier :

« Expected Utility and Incompleteness: A Rejoinder to Temkin« 

Comme d’habitude, les commentaires sont les bienvenus.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Nouveau working paper : « Utilitarianism, Prioritarianism and Nonlinear Social Welfare Functions »

Très peu de temps en ce moment pour bloguer et ça ne devrait malheureusement pas s’arranger dans les semaines à venir. En attendant, voici un working paper que je viens d’achever :

« Utilitarianism, Prioritarianism and Nonlinear Social Welfare Functions: Should We Accept Bernoulli’s Hypothesis?« 

C’est une première version, probablement très perfectible. Tous les commentaires sont les bienvenus.

Edit : une nouvelle version, avec une section supplémentaire, est disponible.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Working paper: Beyond Harsanyi’s Impartial Observer

Je viens d’achever une révision très significative de mon document de travail sur le théorème de l’observateur impartial d’Harsanyi. L’article est disponible ici. Tout commentaire est bien sûr le bienvenu.

J’ai aussi procédé à une révision mineur de mon papier « From Utilitarianism to Paternalism« . J’ai présenté ce papier au colloque de l’AFEP début juillet. C’est la première fois que j’ai autant de remarques intéressantes et stimulantes sur un de mes papiers en colloque. Merci aux personnes (étonnement nombreuses pour une session matinale post-dîner de gala !) qui étaient présentes.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Nouveau working paper : « From Utilitarianism to Paternalism »

J’ai eu l’occasion d’écrire sur ce blog un certain nombre de billets sur l’économie comportementale et le paternalisme, avec comme idée générale la thèse selon laquelle les conclusions normatives et morales des économistes comportementaux ne pouvaient être déduites logiquement de leurs résultats empiriques. J’ai (enfin) pris le temps de rassembler mes idées dans un document de travail intitulé « From Utilitarianism to Paternalism: When Behavioral Economics Meets Moral Philosophy« . Je dois présenter ce papier au prochain colloque de l’AFEP en juillet. Tous les commentaires sont les bienvenus !

5 Commentaires

Classé dans Non classé