Keynes et la Théorie Générale : chapitres 3 et 4

Suite de l’analyse chapitre par chapitre de la Théorie Générale de l’emploi, de l’intérêt et de de la monnaie de John Maynard Keynes (1936). Le texte en français est disponible en entier ici (merci à Gu Si Fang de l’avoir indiqué). Je suis avec un léger décalage la propre lecture de Tyler Cowen sur Marginal Revolution (voir chapitre 3 et chapitre 4).

Le chapitre 3 est essentiel puisque Keynes y présente le principe de la demande effective. Sa lecture est intéressante à la vue des événements actuels car elle  donne des clés pour interpréter les plans de relance/stabilisation budgétaire. Keynes explique la formation des courbes d’offre et de demande globales. On comprend que, pour Keynes, le niveau d’emploi dans une économie ne dépend pas du fonctionnement du marché du travail mais dans la capacité de la demande globale à être suffisament importante pour égaler l’offre.

A ce stade, Keynes développe une critique de la loi des débouchés de Say qui postule, selon la formule, que "toute offre crée sa propre demande" : "en général, il n’y a pas de raison de penser [que le volume d'emploi] doive être égal au plein emploi. C’est seulement dans un cas spécial que la demande effective se trouve associée au plein emploi  ; et pour que ce cas se réalise, il faut qu’il y ait entre la propension à consommer et l’incitation à investir une relation particulière". Mais cette relation "ne peut exister que si, pour des raisons fortuites ou voulues, l’investissement courant assure un montant de demande exactement égal à l’excès du prix de l’offre globale de la production résultant du plein emploi sur le montant que la communauté désire dépenser pour la consommation lorsqu’elle est employée à plein".

Pour Keynes, la demande globale a deux composantes essentielles : la consommation (demande biens de consommation) et l’investissement (demande de biens de production). Pour un accroissement donné de l’offre, il va correspondre une hausse du revenu. Comme la propension à consommer des individus est inférieure à 1, l’équilibre entre le volume d’offre et le volume de demande ne sera assuré qu’à la condition que l’investissement augmente exactement  de la valeur correspondant à l’écart entre l’offre globale et la composante de la demande issue de la consommation. Or, il n’existe a priori aucun mécanisme faisant automatiquement correspondre le montant d’investissement à cet écart. Dès lors, à l’équilibre, le niveau d’emploi peut être inférieur au niveau de plein emploi correspondant au salaire réel en vigueur. Cowen suggère que dans ce chapitre Keynes raisonne avec une courbe de demande globale verticale : l’offre globale n’a aucum impact sur le revenu global, tout part de la demande effective. La dernière section est intéressante d’un point de vue d’histoire de la pensée puisque Keynes situe l’idée de demande effective dans les écrits de Marx et surtout de Malthus.

Le chapitre 4 (comme les chapitres 5, 6 et 7) porte sur des questions de vocabulaire et de concept. Keynes y discute du problème de l’unité de mesure et de l’hétérogénéité du capital. Il considère qu’une analyse macroéconomique se satisfait du postulat d’une homogénéité du travail qui peut alors servir d’unité de mesure du volume de la production, en compagnie de la valeur monétaire. Ce chapitre est souvent l’objet d’attaque de la part des économistes autrichiens, lesquels fondent leur théorie des cycles sur l’idée d’hétérogénéité du capital qui rend, selon eux, les raisonnements macroéconomiques keynésiens non pertinents. Il s’agit d’une intéressante question épistémologique concernant la proximité requise entre une théorie et les phénomènes qu’elle étudie. Il y a quelques commentaires intéressants à ce sujet sous le billet de Cowen sur Marginal Revolution. 

About these ads

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s